Actualités

L’histoire de la famille Nolle (Henri Cartier-Bresson)

by 25 décembre 2015

Lorsque qu’une découverte à New-York fait revivre l’histoire de Luzillé au présent…

Les circonstances de la découverte

2007 – NewYork : Mme Sheila Shulman, photographe, visite une exposition photo du grand photographe Henri Cartier-Bresson à l’International Center of Photography. Sheila est new-yorkaise et habite Luzillé plusieurs mois par an. Elle est très surprise de découvrir des photos de Luzillé et une note expliquant qu’Henri Cartier-Bresson (HCB) y a vécu quelques mois pendant la guerre.

2008 – 2010 Luzillé : Sheila Shulman partage cette découverte avec ses amis à Luzillé. Mme Lordereau, habitante du village, est intriguée et décide de rechercher les traces de HCB. Cette recherche la mène à l’histoire de la famille Nolle.

L’histoire
L’escalier du château de Brosse
Jacques Nolle, membre de la Résistance dans l’Aisne, est arrêté une première fois et emprisonné à Laon. Il faisait des relevés de camps d’aviation allemands de la région. Jugé en cour martiale, il est condamné mais finalement libéré. Il part en « zone libre » et s’installe à Luzillé, à quelques kilomètres au sud de la ligne de démarcation qui passe par Bléré.

Jacques et Marie Thérèse Nolle achètent la propriété de Brosse (château, ferme, moulin et étang) en mars 1942. La ferme du lieu-dit « Les Fontaines » fait partie de la propriété et est exploitée par Albert Bidault, un ami de Jacques.

Parmi les 5 enfants NOLLE, nés entre 1935 et 1946, Me Jacqueline Martin-Nolle, la fille ainée, a été contactée par Emie Lordereau. Elle garde des souvenirs assez précis des grandes vacances de 1942 et 1943 passées à Brosse. Elle se rappelle de la présence d’Henri Cartier Bresson et de sa femme, feuilletant avec la famille Nolle de gros albums photos dans la salle à manger.

A Luzillé, en 1942, le lieu-dit Les Fontaines sert de terrain d’atterrissage des avions « Lysander » de la Royal Air Force (armée de l’air britannique). Ces avions ont la particularité de pouvoir atterrir et décoller sur une distance très courte. Ils font la liaison avec la Grande Bretagne, déposent ou embarquent des résistants et aussi livrent des équipements et des armes pour la Résistance.

Jacques Nolle, alors lieutenant, sous-chef du réseau « Ecarlate », est responsable du terrain de Luzillé.

Le 11 novembre 1943, la Gestapo arrête en gare de Châteauroux un membre de la résistance qui doit partir la nuit suivante par un vol « Lysander ». Ce dernier est interrogé et contraint de conduire la Gestapo jusqu’à Brosse. Un cultivateur, qui revient de ses vignes, passe à cheval par Brosse et voit des soldats allemands qui cernent la propriété.
Avion Lysander utilisé par la résistance pour le transport de matériel et de personnes
Trois personnes en attente d’un départ vers l’Angleterre, dont une femme, le «donneur» et Jacques sont déportées. Jacques est enfermé (déporté ?) aux camps de Buchenwald puis de Dora.

Miraculeusement, écrit Jacqueline Martin-Nolle, ce jour-là, dix réfractaires au STO (Service du Travail Obligatoire pour l’Allemagne) logés clandestinement dans la petite ferme attenante à la propriété échappent à la rafle.

En avril 1944, Thérèse Nolle doit se résoudre à vendre Brosse. Son époux Jacques revient des camps en mai 1945. Ils se réinstallent dans l’Aisne.

Après la guerre, Jacques et Thérèse Nolle sont revenus à Brosse et ont rencontré les fermiers de cette époque. Ils gardaient une grande nostalgie de la belle propriété de Brosse et des nombreux amis qu’ils avaient dans la région. Jacques est décédé en 1968, et Thérèse, aujourd’hui âgée de 96 ans, vit en maison de retraite.

Gilbert BURON (maire de Luzillé de 1959 à 1989, décédé en 2009) avait gardé le contact avec la famille Nolle.

Plusieurs cérémonies commémoratives ont eu lieu à Luzillé :

Début des années 60 : Le Général Valin a rendu hommage aux Luzillois qui permirent la réussite de missions particulièrement délicates : « Par leur silence durant l’occupation, les habitants de Luzillé ont permis à leur commune d’inscrire une page au livre d’or de la Résistance » (article de La Nouvelle République paru entre 1959 et 1962). Etaient présents Jacques Nolle, Gilbert Buron, le Préfet J. Julien et de nombreuses personnalités.
Septembre 1984 : Fête interalliée en présence de personnalités norvégiennes, de pilotes des « Lysander » de la R.A.F. (norvégiens et anglais), et de Thérèse Nolle. Le terrain d’aviation avait été « reconstitué » pour la cérémonie.
Photo : J. Martin-Nolle : la famille se rendant au château de Beauchêne en voiture à cheval.

Bibliographie:
« Scrapbook » Henri Cartier Bresson
« Le Canton de Bléré sous l’occupation » Eric Alary
« Une vie à tire d’aile » Gilbert Buron
« Luzillé, village de touraine » James Derouet
« Petites anecdotes d’élections » James Derouet

Related Actualités Articles

Similar Posts From Actualités Category